Martine-Emmanuelle Lapointe

Membre du comité de rédaction

Martine-Emmanuelle Lapointe est professeure adjointe au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal. Elle a publié chez Fides en 2008 Emblèmes d’une littérature. Le libraire, Prochain épisode et L’avalée des avalés (Prix Jean Éthier-Blais, 2009). Elle a également collaboré à l’ouvrage Histoire de la littérature québécoise, corédigé par Michel Biron, François Dumont et Élisabeth Nardout-Lafarge, paru aux Éditions du Boréal en 2007. Elle s’intéresse plus particulièrement aux rapports entre histoire et mémoire dans les œuvres littéraires contemporaines, à la réception critique ainsi qu’à la question des filiations et des héritages intellectuels dans le roman anglophone et francophone du Québec.

 

PRINCIPALES PUBLICATIONS

Ouvrages
Emblèmes d’une littérature. Le libraire, Prochain épisode et L’avalée des avalés, Montréal, Fides, « Nouvelles études québécoises », 2008, 363 p.

Biron, Michel, Dumont, François et Élisabeth Nardout-Lafarge, avec la collaboration de Martine-Emmanuelle Lapointe, Histoire de la littérature québécoise, Montréal, Boréal, 2007, 689 p.

En collaboration avec Catherine Leclerc, La littérature anglo-québécoise, Québec, Presses de l’Université Laval, « Intercultures », à paraître en 2010.

En collaboration avec Anne Caumartin, Parcours de l’essai québécois (1980-2000), Québec, Nota bene, 2004, 220 p.

 
Numéros de revue
En collaboration avec Laurent Demanze, Figures de l’héritier dans le roman contemporain, Études françaises, vol. 45, no 3, 2009.

En collaboration avec Anne Caumartin, Filiations intellectuelles dans la littérature québécoise, @nalyses, automne 2007.

 
Articles et chapitres de livres
« Hériter du bordel dans toute sa splendeur. Économies de l’héritage dans Va savoir de Réjean Ducharme », Études françaises, vol. 45, no 3, 2009, 18 f.

« Réjean Ducharme, le tiers inclus. Relecture de L’avalée des avalés », Canadian Literature, no 195 (hiver 2007), p. 32-48.

« Qui lira Charles Guérin dans cinquante ans ? Le legs d’Octave Crémazie à Gilles Marcotte et à Jean Larose », dans Filiations intellectuelles dans la littérature québécoise, @nalyses. Revue de critique et de théorie littéraire, automne 2007.

« Les leçons de Bérénice. Lectures pédagogiques de L’avalée des avalés », Roman 20-50, no 41 (juin 2006), p. 27-36.

« Jake, Joshua et Barney, intellectuels et transfuges. Le paradoxal héroïsme des personnages de Mordecai Richler », @nalyses, printemps 2006, p. 173-186.

« Les lieux de l’écrivain anglo-québécois. Institution et filiations littéraires chez Mordecai Richler, Gail Scott et David Homel », Voix et Images, vol. XXX, n˚ 3 (printemps 2005), p. 73-96.

« Le mort n’est jamais mort. Emprise des origines et conceptions de la mémoire dans l’œuvre de Ying Chen », Voix et Images, vol. XXXIX, n˚ 2 (hiver 2004), p. 131-141.

« Entre littérature et histoire : le je collectif de la critique québécoise », Québec Studies, n˚ 32 (Fall/Winter 2002), p. 87-103.


Martine-Emmanuelle Lapointe
Département des littératures de langue françaises
Université de Montréal
C.P. 6128, succ. Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3J7
CANADA

Téléphone : (514) 343-6526
Télécopieur : (514) 343-2256
Courriel : martine.emmanuelle.lapointe@umontreal.ca

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment ce contenu :